About

I grew up on a small farm in rural Quebec where my family history is deeply rooted. The origins of my ancestors can be traced through a line of farmers, wilderness guides and forestry workers, making my attachment to the land inescapable. My work is therefore rooted in the roles and interrelationships of family and nature.

I work with photography, installation and video to delve into the notions of memory and the process of remembering. The stories, objects and spaces we choose to preserve, alter or completely re-imagine inspire me. As archives are documents that enable us to remember, I gravitate to my family’s archive, my own and create new ones to use as the material in my work. I also collect things; family photographs, vernacular photographs, family clothing, used books, found objects, all with the same purpose – to transform them.

Repetition occurs frequently in my work, either through collecting, unraveling, wrapping, or appropriating old photographs. In an attempt to remember certain events or moments, I de-construct the objects by altering or entirely taking them apart.  The re-construction focuses on assembling the fragmented pieces, both the memories and the physical objects to create new interpretations.

————

J’ai grandi sur une petite ferme, dans un Québec rural où ma famille est depuis longtemps profondément enracinée. Mes origines peuvent être retracées à travers une lignée de fermiers, de guides forestiers et d’ouvriers ayant œuvré parmi les bois. Voilà qui justifie sans doute mon attachement à la terre. Mon travail est donc intimement lié aux rôles de la famille et de la nature de même qu’aux relations qui associent ces éléments.

Je travaille avec la photographie, l’installation et la vidéo pour sonder et pour explorer les notions rattachées à la mémoire ainsi qu’à ses processus. Les histoires, objets et espaces que nous choisissons de conserver, de modifier ou de réinventer complètement m’inspirent. Comme les archives sont des documents qui nous permettent de nous souvenir, mes projets s’articulent autour de celles-ci, qu’elles fassent partie de mon patrimoine familial, qu’elles soient plus spécifiquement les miennes ou que je les aie rassemblées, créées moi-même à partir de divers éléments, pour les exposer ou pour les utiliser comme matériau. Je collectionne aussi des objets trouvés – photos provenant de ma parenté, vêtements lui ayant appartenu, photographies vernaculaires, livres usagés –, toujours dans le même but : les transformer.

La répétition occupe une place de choix dans mon travail. J’y recours tant en collectionnant des choses, en les démêlant ou en les enveloppant qu’en m’appropriant d’anciennes photographies. Dans une tentative de me rappeler certains moments ou certains évènements, je déconstruis des objets en les altérant ou en les démontant entièrement. Je procède ensuite à une reconstruction. Celle-ci découle de l’assemblage des pièces préalablement fragmentées, aussi bien des souvenirs que de la matière elle-même. Comme par essence, cette démarche me donne finalement accès à de nouvelles interprétations. Ce sont d’ailleurs celles-ci que mes projets donnent à voir.